Mieux respirer sur l’agglomération toulousaine

Bien respirer sur l’agglomération toulousaine … c’est en principe l’objet du projet de Plan de Protection de l’Atmosphère. Ce plans était soumis jusqu’au 6 novembre à enquête publique.

Lauragais en Transition y a jeté un oeil exercé. Le résultat n’est pas brillant. Voici les observations déposées sur le registre d’enquête publique en ligne.

  • absence de prise en compte de l’ozone, polluant majeur pour l’agglomération,
  • déclinaison des modèles nationaux de simulation à l’horizon 2020 intégrant peu les réalités locales
  • impacts sanitaires et économiques de la pollution très insuffisamment pris en considération,
  • impact du changement climatique,
  • observations sur les différentes actions envisagées.

En conclusion, nous rappelons notamment que « Le prolongement de la ligne B jusqu’à Labège, intégré à la simulation 2020 constitue une opération d’infrastructure majeure en terme d’impact sur la qualité de l’air à l’échéance du PPA. Ce prolongement doit impérativement être opérationnel en 2020 pour crédibiliser le PPA. »

Pour plus de détails, voir le lien LETpropobsPPAn

LETInfo n° 1

Lauragais en transition  aux Randovales 2015

Notre association animera un stand aux Randovales 2015, à Vieille Toulouse, le 27 septembre prochain.

Cette manifestation est organisée chaque année par le SICOVAL le dernier dimanche de septembre. Découvrez ici l’affiche d’annonce.

Nous animerons l’après-midi 2 ateliers en partenariat avec l’association DIRE de Ramonville que nos visiteurs du troc jardin de Belberaud en avril dernier connaissent bien.

Nous présenterons les ateliers prévus dans un prochain n° de LETInfo.

Projets de rentrée

Nous avons identifié les actions ou projets suivants pour la période 2015-2016 :

  • Randovales,
  • Grainothèque,
  • Appui à l’essaimage « Pédibus » (en partenariat avec Pied’escal (Escalquens),
  • Santé : sensibilisation à la pollution atmosphérique, aux perturbateurs endocriniens
  • Faisabilité « Coworking »
  • Faisabilité « transport solidaire + desserte halte SNCF » en complément de la navette municipale,
  • Faisabilité « Energie partagée »

Nous vous attendons pour les concrétiser.

Contacts, adhésion

Association déclarée en préfecture sous le n° W313023015

Blog (en cours de construction) : https://lauragaisentransition.org/

Contact : laurentransition@orange.fr

Téléphone : 05 61 81 39 00 (Alain RIVIERE)

Pour adhérer : bulletin d’adhésion à télécharger ici, à compléter, et à envoyer au siège de l’association accompagné du chèque correspondant.

pollution à l’ozone cet été en agglomération toulousaine

Comme l’illustre cette carte prévisionnelle de la concentration en ozone pour la journée du 6 juillet 2015, le Lauragais haut-garonnais, Saint-Orens et le SICOVAL sont victimes de ce polluant aux conséquences sanitaires décrites ci-après (source – site de l’ORAMIP)  :

« Il exerce une action irritante locale sur les muqueuses oculaires et respiratoires, des bronches jusqu’aux alvéoles pulmonaires ».

La réglementation prévoit « une valeur cible pour la protection de la santé humaine : 120 µg/m3 en moyenne glissante sur 8 heures à ne pas dépasser plus de 25 jours par année civile ». Valeur cible manifestement dépassée en ce mois de juillet 2015.

Ainsi ce jour là, on frisait allègrement les 140µg sur notre territoire. Autre illustration le 4 juillet avec une concentration de 185µg ayant justifié le déclenchement du seuil d’information. Ou le 20 juillet avec un pic à 142µg enregistré par la station de Montgiscard.

l’Etat des lieux Santé Environnement 2014 publié par l’ORSMIP et l’ARS (Agence Régionale de Santé) Midi-Pyrénées stipule que « l’ozone, de par son cycle de formation a tendance à s’accumuler en périphérie des agglomérations et en zone rurale » Il mentionne également « une relation très significative entre l’exposition à l’ozone et le risque accru d’un infarctus dans les 24h suivant l’exposition.

Ajoutons que l’ozone se forme à partir de 25°C à partir des oxydes d’azote (NOx) produits pour l’essentiel en cette saison par le trafic automobile et d’autres polluants issus également pour une part importante de la même source. Si l’on veut moins d’ozone, laissons la voiture au garage et agissons auprès des élus pour des transports en commun efficaces.

A noter : la pollution à l’ozone impacte également les rendements agricoles.